• Accueil
  • Contenu
  • Plan du site
  • Exact matches only
    Search in title
    Search in content
    Search in posts
    Search in pages
    Filter by Categories
    Agence de Communication
    Aide à domicile
    Alimentation
    Architectes
    Artistes
    Audioprothésiste
    Auto écoles
    Bar
    Bijoutier
    Boucherie
    Bulletin d'Informations Municipales
    Bureau de Poste
    Cabinet d'Assurance
    Chambres d'Hôtes
    Chef à domicile
    Coiffeurs
    Colline Bleue
    Conseiller municipal indépendant
    Construction Terrassement
    Couture
    Culture
    Découvrir & Sortir
    Dentiste
    Divers
    Electricien
    Énergéticienne
    Enfance
    Environnement
    Evénement passé
    Garages Stations Services
    Immobilier
    Infirmière
    Informatique
    Instituts de beauté
    Jardineries Fleuristes
    Kinésiologue
    Kinésithérapeutes
    Laboratoire
    Loisirs
    Magazine des associations
    Majorité
    Médecin
    Menuisiers
    Meublés de Tourisme
    Opposition
    Opticien
    Orthophonistes
    Ostéopathes
    Patrimoine
    Pharmacies
    Photographes Vidéastes
    Piscinistes
    Podologues
    Poissonnerie
    Presse Tabac Loto
    Primeur
    Psychologue - Hypnothérapeute
    Psychomotriciens
    Psychothérapeutes
    Publications Officielles
    Réflexologie
    Relaxation-Sophrologie
    Restaurant
    Salle de réception
    Sécurité
    Solidarité
    Sport
    Taxis
    Transport
    Urbanisme
    Vétérinaires
    Vie associative
    Vie Municipale
  • Portail familles
Accueil > Toute l'actualité > Situation du Groupe scolaire Edouard Peisson au 12 mai 2020

Situation du Groupe scolaire Edouard Peisson au 12 mai 2020

Chères Ventabrennaises, Chers Ventabrennais,
Chers Parents d’Elèves,

Le Président de la République et le Gouvernement ont programmé la réouverture des écoles le 12 mai prochain, notamment les écoles primaires (maternelles et élémentaires).

Une décision pour le moins surprenante au vu des prescriptions du Conseil Scientifique, lequel préconise une rentrée en septembre 2020.

Permettre la reprise de l’école à nos enfants risque fortement d’exposer les familles au rebond tant redouté de l’épidémie, neutralisant de ce fait les efforts que chacun a pu consentir en cette période difficile de confinement au même titre que les nombreuses mesures que j’ai instaurées pour ma commune et ses administrés depuis la mi-mars.

Nous le savons, les enfants ne présentent que très rarement les symptômes du Covid-19 mais sont pour autant des vecteurs importants de la propagation et de la circulation du virus.

Scolariser nos élèves dans un tel contexte, pour quelques heures de classe, conduit immanquablement à surexposer les enseignants, le personnel municipal et bien évidemment les familles, au virus.

Il n’en demeure pas moins, que les mesures de distanciation sociale imposent des effectifs réduits par classe, lesquelles devront être divisées par trois : 1 mètre de distance sur chaque côté, et 1 mètre devant et derrière chaque élève.

Il en résulte que sur une semaine d’école, chaque élève ne pourrait être accueilli qu’une à deux journées (considérant le calendrier, en retirant les mercredis, les jours fériés de l’Ascension et de Pentecôte).

D’autre part, évoquer la nécessité de renouer avec le système scolaire avant la période estivale, constitue une hérésie plaidée par de nombreux enseignants et directeurs d’écoles élémentaires, estimant que « l’école à temps partiel » ne permettra pas de maintenir de bonnes conditions d’apprentissage.

Nous apprenons aujourd’hui par la déclaration du Premier Ministre que seuls les élèves présentant des symptômes porteront des masques pédiatriques, ce qui est encore moins rassurant.

Par ailleurs, distancés de leurs camarades, privés de récréation, de restauration scolaire, devant déjeuner avec pique-nique à leurs pupitres, les élèves seront soumis à un environnement anxiogène, une situation délicate et inquiétante comme se l’accordent à dire de nombreux pédopsychiatres et psychologues…

Vous l’avez compris, l’école du 12 mai ne sera pas l’école que nos enfants ont quittée en mars dernier.

C’est sans doute pour ces raisons que le Gouvernement évoque le principe du volontariat.

A cela s’ajoute l’incapacité de l’Etat, depuis le début de la crise et en dépit de ses multiples promesses, d’approvisionner la population en masques – longtemps considérés comme inutiles et maintenant indispensables ! Nous déplorons également l’absence de tests à grande échelle, à minima le dépistage préalable de tous les personnels municipaux et enseignants qui seront dans nos écoles.

Vous l’avez constaté par vous-même, ces mesures ne figurent pas dans le plan de déconfinement présenté aujourd’hui par le Premier Ministre.

J’ai conscience que ces modalités d’organisation ne répondent pas aux attentes de certains parents, contraints par leurs obligations professionnelles.

Mais nous devons nous préparer, sans précipitation et avec les précautions qui s’imposent, à reprendre le cours de nos vies, et permettre à nos enfants de retrouver leurs grands-parents dont ils seront privés s’ils retournent en classe par le mécanisme inexorable d’aggravation de contamination.

Nous aspirons tous à retrouver les liens sociaux et familiaux indispensables à l’équilibre de chacun.

Pour ces raisons, et après consultation de l’ensemble des acteurs pédagogiques, des Directeurs d’écoles, de l’Association des Parents d’Élèves (APE), des Élus et de mes services, j’estime que la reprise de l’école le 12 mai n’est pas compatible avec le principe de précaution, car les conditions sanitaires ne sont pas remplies.

En conséquence, je m’oppose à la réouverture du Groupe scolaire Edouard Peisson, qui restera fermé jusqu’à la rentrée de septembre et j’en assume pleinement la responsabilité.

Les élèves devant être accueillis depuis le début du confinement (enfants des personnels soignants, de La Poste, des forces de l’ordre…) le resteront ; cette mesure demeure inchangée.

Chers parents, croyez-moi, cette décision n’est pas simple car je sais que bon nombre d’entre vous doivent reprendre leur activité. Mais la santé de mes concitoyens, de nos enfants, celle du corps enseignant et de nos personnels n’a pas de prix et je suis sûr que vous serez très nombreux à approuver ma décision.

Mes services et moi-même restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire : direction.eje@mairie-ventabren.fr – 06.89.81.81.83

Je vous prie de croire, Chères Ventabrennaises, Chers Ventabrennais, Chers Parents, à l’assurance de mon sincère dévouement.

 

Votre Maire
Claude FILIPPI

  • Actualités

     
    • 2020
    • 2019
    • 2018
    • 2017
    • 2016
    • 2015