• Accueil
  • Contenu
  • Plan du site
  • Exact matches only
    Search in title
    Search in content
    Search in posts
    Search in pages
    Filter by Categories
    Agence de Communication
    Aide à domicile
    Alarmes
    Alimentation
    Architectes
    Artistes
    Audioprothésiste
    Auto écoles
    Bars Restauration
    Bijoutier
    Bulletin d'Informations Municipales
    Bureau de Poste
    Cabinet d'Assurance
    Chambres d'Hôtes
    Chef à domicile
    Coiffeurs
    Colline Bleue
    Conception graphique
    Conseiller municipal indépendant
    Construction Terrassement
    Culture
    Découvrir & Sortir
    Dentiste
    Divers
    Electricien
    Énergéticienne
    Enfance
    Environnement
    Evénement passé
    Garages Stations Services
    Immobilier
    Infirmière
    Informatique
    Instituts de beauté
    Jardineries Fleuristes
    Kinésiologue
    Kinésithérapeutes
    Laboratoire
    Loisirs
    Magazine des associations
    Majorité
    Médecin
    Menuisiers
    Meublés de Tourisme
    Opposition
    Opticien
    Orthophonistes
    Ostéopathes
    Patrimoine
    Peintres Batiment
    Pharmacies
    Photographes Vidéastes
    Piscinistes
    Plombiers
    Presse Tabac Loto
    Prêt à porter Lingerie
    Psychologue - Hypnothérapeute
    Psychomotriciens
    Psychothérapeutes
    Publications Officielles
    Réflexologie
    Relaxation-Sophrologie
    Salle de réception
    Sécurité
    Solidarité
    Sport
    Taxis
    Transport
    Urbanisme
    Vétérinaires
    Vie associative
    Vie Municipale
  • Portail familles
Accueil > Découvrir & Sortir > Patrimoine > Les Fontaines de Ventabren

Les Fontaines de Ventabren

L’érection complète de la fontaine du Puits-Neuf date de 1783 et l’AN 6ème République marque les améliorations que l’on y porta.

En 1850, des réparations ont été faites par le maçon M. Blanc car elle ne coulait presque plus.

Pour alimenter les Ventabrennais, il y avait également la vieille Fontaine (quartier Fontvieille) dont l’eau n’était potable que pour les bêtes (d’où son aménagement en abreuvoir) et le puits de la Bouëou (quartier de la Bouaou) qui fut doté d’une pompe en 1874.

L’eau venait à manquer et la population commençait à fuir Ventabren.

A partir de 1889, on réfléchit à la possibilité de construire un moulin à vent afin d’amener l’eau au village qui est en hauteur. Cependant on ne trouve pas de source ayant assez de débit pour être captée. Tout se débloque lorsque la ville de Marseille accorde au village de Ventabren la concession gratuite de 2 litres (par habitant et par jour) sur le motif avancé par Ventabren que le village est trop haut pour capter les sources.

Le 23 avril 1893, la ville de Marseille émet des réserves selon lesquelles la concession expirera le 21 février 1903, moment auquel toutes les concessions données par la ville de Marseille expirent, et les 2 litres concédés ne devaient ni être vendus, ni cédés, exclusivement réservés aux besoins de la population. Tous les frais occasionnés par la concession devront être supportés par la commune de Ventabren.

Le 18 juin 1893, le Conseil municipal accepte les devis et le cahier des charges dressés par M. Heckenroth. Une imposition extraordinaire de 10 centimes est votée afin de financer la construction du moulin à vent, ainsi que ces systèmes annexes, pour lequel un emprunt fut engagé sur 30 ans.

Le 8 décembre 1893, le Conseil municipal délibère à l’unanimité l’autorisation à M. le Maire de signé le traité gré à gré avec M. Schabaver, ingénieur constructeur de Castres (Tarn), pour la fourniture du moulin à vent, la pompe et le mouvement. Cette pompe à vent montait l’eau jusqu’au grand bassin situé au pied du château. Ce réservoir alimentait alors les bornes, bornes fontaines et fontaines abreuvoirs du village par gravitation.

La fontaine abreuvoir des Bonfils porte la plaque commémorative de l’inauguration des eaux le 23 septembre 1894.

En 1900, la commune de Ventabren amorce un projet d’adduction de l’eau pour les quartiers des Méjeans, des Nouradons, la Lecque et les Répétins.

En 1904, des travaux sont faits sur le moulin à vent pour rénover son système de pompage et améliorer son rendement.

Dès l’arrivée de l’électricité en 1924, le système de pompage est remplacé par des pompes électriques.

En 1967, l’éolienne perd définitivement ses bras métalliques pour être habillé tel qu’on le connaît aujourd’hui. Des pompes électriques y logent toujours alimentant ainsi le village avec les eaux du Canal de Marseille.

 

Ventabren possède 12 fontaines :

  • Fontaine du Puits Neuf- Av. Victor Hugo (face N°141)
  • Fontaine de la Bouaou – Chemin de la Bouaou – Av. Charles de Gaule (Quartier Fontvieille)
  • Fontaine Raoul Honorat – Chemin des Bonfils – Av. Charles de Gaule
  • Fontaine du « calvaire » – Quartier du moulin à vent – Av. Charles de Gaule
  • Fontaine – Monument aux morts – Place Yvon-Claire Morandat.
  • Fontaine – Rue du Puits de la Muse (La poste)
  • Fontaine – Chemin de l’Ermitage – Rue des Brès.
  • Fontaine – Chemin de la Calade
  • Fontaine – Rue Nationale.
  • Fontaine – Rue Roumpo Cuo.
  • Fontaine – Terrain de boules, à côté de la Bibliothèque Municipale
  • Fontaine – Cour de l’Ancienne Ecole – Rue du Puits de la Muse